• Avocat fonction publique

Le seul motif tiré de la perte de confiance ne suffit pas à justifier le licenciement d'un agent